Menu.
Soleil, ciel bleu.

Itinéraires et découverte

 

 

7 - El Somontano de Barbastro

De vastes plaines steppiques au sud, des montagnes calcaires entaillées de profondes gorges au nord, une campagne vallonnée et verdoyante au centre, le Somontano de Barbastro s’avère être une terre de contrastes mettant en scène une nature belle, sauvage et diversifiée.

Le grand pôle touristique de la région est la Sierra de Guara, un véritable paradis pour les amoureux de la nature ainsi que pour les amateurs de randonnée et de sports d’aventure ; et ne l’oublions pas, ici est né le canyoning, un sport qui allie à la fois l’escalade, la spéléologie et la plongée.

Dans ces montagnes de renom, le visiteur découvrira quelques-uns des paysages parmi les plus insolites et les plus spectaculaires d’Aragon.

Situés au cœur de cet univers sauvage, gorges, canyons et villages abandonnés font penser à une sorte de bout du monde. Les canyons de Mascun et du rio Vero sont des sites dont la visite s’avère capitale pour qui veut découvrir les beautés et l’étrangeté de la sierra ; il y a quelques 50.000 ans, les hommes de la préhistoire succombèrent eux aussi aux charmes de ces lieux et laissèrent en témoignage de leur passage des peintures rupestres qui ornent encore aujourd’hui de nombreux abris sous roche.

Source intarissable de lieux magiques, la Sierra de Guara se distingue aussi par les pittoresques villages qui constellent sa frange méridionale. Calmes et reposants, endormis au soleil entre quelques champs d’oliviers et quelques vignobles, ces villages sont des destinations à ne surtout pas négliger.

Il conviendra tout d’abord de visiter le joyau médiéval de la comarque, Alquézar, avec sa superbe forteresse perchée en aplomb du canyon du Vero. Non loin de là, à Adahuesca, le visiteur pourra contempler l’ermitage de Nuestra Señora de Treviño, et à Colungo il s’attardera sur l’architecture populaire de quelques belles demeures seigneuriales.

En abordant les terres sèches du sud, le visiteur se devra de faire une courte halte à Barbastro où il pourra visiter sa belle cathédrale, bâtie dans un style gothique décadent. A Laperdiguera, la casa Cavero retiendra l’attention par l’année de sa construction, 1554, qui fait d’elle l’une des plus anciennes habitations d’Aragon et, en remontant le rio Cinca vers le nord, le visiteur découvrira le grand lac artificiel de Grado ainsi que son impressionnant barrage.

Au cours de son périple, le visiteur aura l’occasion de se rendre au-delà des limites de la contrée afin de découvrir des sites proches qui partagent les mêmes espaces géographiques que ceux du Somontano. Ce sera le cas des villages de Casbas de Huesca, d’Ibieca, de Pertusa et de Santa Cilia qui se situent dans la Hoya de Huesca, mais aussi d’Abizanda (El Sobrarbe), de Torreciudad (La Ribagorza) et de Monzon (chef-lieu du Cinca Medio).

Avant de quitter cette belle contrée aragonaise, le visiteur se devra de déguster un verre ou deux de « vino tinto » ou de « rosado ». En effet, le Somontano possède de vastes vignobles qui produisent d’excellents vins d’Appellation d’Origine Contrôlée.

 

Ce PDF comporte 18 pages, 24 sites d'intérêt culturel et naturel,
3 suggestions d'itinéraires et 1 carte.
 

 

 

Les textes, cartes et photographies figurant dans ce site internet sont de Frédéric Moncoqut
2020 .©. www.aragon-tourisme-decouverte.fr