Menu.
Ciel aragonais.

Itinéraires et découverte

 

 

3 - El Sobrarbe

Le Sobrarbe est une région incontournable qui regorge de lieux attachants et captivants. Son riche patrimoine historique invite au voyage et son exceptionnelle richesse naturelle en fait une destination de renommée.

Il convient tout d’abord de citer le Parc National d’Ordesa et du Mont Perdu, un vaste territoire montagneux dans lequel la nature s’exprime dans tous ses états, belle, sauvage, secrète, originale et unique. Il s’agit d’un formidable univers minéral entaillé de larges canyons, de profondes gorges et de verdoyantes vallées. Ce majestueux ensemble est dominé par quelques-uns des plus hauts sommets aragonais, ceux du Monte Perdido, de Cilindro, et de Soum de Ramond, tous trois culminant à plus de 3.000 mètres d’altitude.

Le Sobrarbe possède deux grands bassins hydrographiques que parcourent deux beaux torrents de montagne aux eaux froides et limpides : le rio Ara et le rio Cinca supérieur.

Nous nous attarderons tout particulièrement le long du cours de l’Ara ; là, le visiteur découvrira de vieux et charmants villages, parfois dépeuplés, mais tous dignes d’intérêt pour leur architecture montagnarde : Boltaña, Asin de Broto et surtout Torla en sont de parfaits exemples.

Au confluent de l’Ara et du Cinca, le chef-lieu Ainsa se révèle être une cité attrayante dont le vieux quartier a su conserver un charme moyenâgeux évident. Tout proche, le grand lac artificiel de Mediano offre depuis son barrage une vue qui s’avère être l’une des plus emblématiques et des plus insolites d’Aragon : de l’ancien village de Mediano, aujourd’hui inondé, surgit de la surface des eaux le clocher de son église.

En parcourant la contrée, le visiteur se devra de découvrir l’ancien centre spirituel du Sobrarbe, le monastère de San Victorian ; et à l’extrême sud, non loin de la marge orientale de la Sierra de Guara, c’est l’une des plus belles constructions militaires des environs qu’il pourra contempler : la tour fortifiée d’Abizanda.

Comme bien souvent en Aragon, il arrive que l’homme et la nature sachent s’accorder avec harmonie dans une symbiose presque idyllique. En remontant la gorge ombragée du rio Vellos, par exemple, on accède à une nature préservée et reposante ; la magie des lieux est à son comble lorsque l’on atteint le village endormi de Vio, véritable belvédère dominant l’entrée impressionnante du canyon d’Añisclo. Le site, bucolique, est un véritable havre de paix.

 

Ce PDF comporte 23 pages, 39 sites d'intérêt culturel et naturel,
4 suggestions d'itinéraires et 1 carte.
 

 

 

Les textes, cartes et photographies figurant dans ce site internet sont de Frédéric Moncoqut
2020 .©. www.aragon-tourisme-decouverte.fr